Chants maliens

Transcription de quatre chants maliens traditionnels.

Plus de détails

7,00 €

  • Partition en PDF (téléchargement direct)
  • Partition imprimée (envoyée par courrier)

Téléchargement

Extrait chants maliens

Extrait de la partition chants maliens

Téléchargement (264.33k)

En savoir plus

Les quatre pièces proposées par Charlie Rabuel sont le travail d’un amoureux des chansons du monde qui a déjà beaucoup parcouru différents pays d’Afrique ou du bassin méditerranéen pour s’immerger musicalement avec les artistes qu’il rencontre en jouant avec eux leur répertoire. C’est ainsi qu’il transcrit les chants et les instrumentations dont il s’est imprégné, en les proposant aux enfants ou à ses amis musiciens français à chaque retour.

Aspects techniques et pédagogiques
Ces quatre chants traditionnels proviennent d’un séjour effectué par Charlie Rabuel dans le cadre d’un voyage d’études organisé par le CFMI de Lyon en 2005. Une part importante est dévolue aux percussions : elles sont assurées par des djembés, que l’on peut multiplier en cas de besoin par pupitres. S’ajoutent pour deux titres les frappements de mains (claps). On comprendra aisément qu’il est difficilement pensable de remplacer les percussions par des woodblocks ou des tambourins, la musique traditionnelle a comme toute musique l’exigence de ses couleurs originales. Comme pour toute partition, surtout pour des pièces qui donnent la place prépondérante aux percussions, et plus encore parce que les frontières entre chant, danse, instrumentation sont la plupart du temps hors de propos dans la musique traditionnelle africaine, il faut commencer par faire écouter beaucoup de musique enregistrée par les artistes de ces pays, et notamment ici par des musiciens maliens. A titre d'exemples, on pourra écouter : - "Drums from Mali", ensemble instrumental de Mamadou Kanté - "Mouneïssa" de Rokia Traoré - "Savane", dernier enregistrement d'Ali Farka Touré ou des djembéfolas tels que Séga Sidibé ou Soungalo Coulibaly

Informations supplémentaires
Konia et Sou lou hili lé sont construites sur le même pattern de percussions. Seules changent la ligne mélodique du chant, le premier titre (Konia) étant suivi d’une partie instrumentale seule qu’il est possible d’accoler au second titre (Sou hili lé). Il en va de même pour Danser et Dibido : les structures rythmiques sont identiques et les parties instrumentales s’appliquent aussi bien à Dibido qu’à Danser. La difficulté de ces pièces n’est pas dans le déchiffrage, mais dans l’exécution qui doit être l’expression du rythme du corps dansant et chantant. Comme la souplesse, cela vient avec le temps, avec l’écoute, et avec le travail...

Fiche technique

Auteur Traditionnel
Compositeur Traditionnel
Arrangeur Charlie Rabuel
Transcripteur Charlie Rabuel
Année de création 2005
Lieu de création Bamako (Mali)
Niveau Moyen
Age des enfants 9 à 12 ans
Nombre d'enfants 20/25 enfants
Durée 6mn environ
Notation musicale Conventionnelle
Style Traditions multiples
Forme Chanson
Nombre de voix d'enfants 1 voix
Langue Malien
Style vocal Chanté
Enfants instrumentistes Percussion corporelle
Instrumentistes extérieurs Djembé alto, Djembé médium, Djembé basse, Djembé
Contenu de la partition Conducteur
Nombre de pages 16

Autre(s) support(s)